2.5.14

Lecture : Doris Lessing : Dans ma peau (autobiographie, 1919-1949)

"Voici un livre clé de la grande romancière, auteur avec Le Carnet d'or, Les Enfants de la violence, La Terroriste, etc., d'une des œuvres les plus fortes et les plus significatives de notre temps.
Sans illusion sur les pièges de la mémoire, mais avec rigueur et sincérité, Doris Lessing nous livre ici l'expérience d'une vie commencée en Perse en 1919, entre un père mutilé par la guerre et une mère dissimulant sous un masque de rigorisme une profonde insatisfaction.
La Rhodésie où grandit l'enfant, l'éveil de sa sensualité, le sentiment de révolte humaine et bientôt politique qui la pousse à la rupture avec les siens : tel est à grands traits le panorama de ce livre, qui s'achève en 1949 avec l'installation à Londres de Doris, deux fois divorcée, un manuscrit dans sa valise. Car, derrière la militante et la jeune femme "émancipée ", la romancière est en train de naître...

Vacances à Tulum au Mexique

Une plage de sable blanc, pas d'habitation visible car elles sont toutes dissimulées derrière les arbres


Un beau cocotier

Détente sur la plage de l'hôtel sous les cocotiers...

Lunettes et chapeau de rigueur
Le site archéologique de Tulum et sa magnifique plage
La réparation d'un des toits de notre hôtel... j'ai compté pas moins de 14 hommes sur le toit.

21.2.14

" The lunchbox" film

Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas.
En réalité, la lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère....

29.1.14

Le jardin d'Auguste Renoir aux Coletttes à Cagnes sur Mer

    Les magnifiques oliviers; probablement des arbres de plusieurs centaines d'années

    L'hiver sur la côte c'est la saison des oranges , des mandarines et des citrons 

                             Le mimosas n'était pas encore totalement fleuri mais quelle belle végétation tout autour !

10.1.14

" Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider. Il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements Ou qui ne parle jamais à un inconnu Il meurt lentement celui qui évite la passion et son tourbillon d’émotions celles qui redonnent la lumière dans les yeux et réparent les coeurs blessés Il meurt lentement celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n’a fui les conseils sensés. Vis maintenant ! Risque-toi aujourd’hui ! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement ! Ne te prive pas d’être heureux ! " [ Pablo Neruda ]

1.1.14

Bonne année 2014

J'adore l'image de cet éléphant qui s'en va paisiblement dans ce paysage sombre avec ce photophore au bout de la trompe comme pour nous dire " hé, je suis là... reste pas dans ton coin à ruminer de sombres pensées "...

10.11.13

Con tus besos Donato ( Moira Castellano - Gaston Torelli)


bébé écoute de la musique



One and Two-day-old newborn babies listen to music with headphones at the 1st Private Hospital in eastern Slovak metropol of Kosice-Saca 11 August 2005. The experimental program that started approximetly two years ago, is based on using musical therapy in improving the quality of caring for the newborns shortly after the birth.This project helps to stimulate the communication, adaptation and ease the stress after the birth. Presently there are thirty newborn babies daily undergoing five sessions of twenty minutes each, when they listen to a variety of musical genres from classical to easy listening. AFP PHOTO JOE KLAMAR

1.11.13

Lectures ; Doris lessing " Victoria et les Satevey"

 
Oubliée un soir à l'école, Victoria, une petite fille noire, est recueillie pour une nuit chez les Staveney, une riche famille blanche londonienne, un peu bohème mais bien sous tous rapports, fière de ses idées progressistes. Pauvre et orpheline, la fillette découvre une demeure splendide, un autre univers, et s'éprend en secret du fils aîné Edward. La maison n'est pas très éloignée de la sienne, elle retourne souvent regarder ce symbole d'une vie enchantée qu'elle ne connaîtra jamais. Devenue une ravissante jeune fille, elle a une aventure avec Thomas, le fils cadet, qu'elle n'aime pas, devient mère d'une petite Mary à la peau claire, sans prévenir le père. Soucieuse de donner à Mary une meilleure éducation, elle renoue le contact avec les Staveney quelques années plus tard, alors qu'elle est mère à nouveau d'un petit garçon turbulent à la peau très noire. D'abord surpris, ils accueillent la fillette de plus en plus souvent, les grands-parents de Mary sont en adoration devant elle : ma petite crème caramel, mon petit éclair au chocolat, s'exclame le grand-père. Victoria a-t-elle mesuré les conséquences de sa décision ?
Dans ce court roman, d'une remarquable acuité, Doris Lessing renoue avec les combats de sa vie contre le racisme et l'hypocrisie. D'un mot, d'une phrase, elle débusque les inégalités, suggérant ce qui sépare deux mondes trop différents, les malentendus et les souffrances qui en résultent, même quand chacun fait preuve de bonne volonté. Elle mène l'intrigue avec un art consommé du récit, laisse deviner les sentiments et les doutes, va à l'essentiel sans jamais s'appesantir sur un état d'âme, une tension. La grande dame des lettres anglaise, écrivain engagé aux idées libérales, qui a passé son enfance au Zimbabwe, a reçu le Prix Nobel en 2007. À 91 ans, l'auteur du magnifique Carnet d'or n'a rien perdu de sa verve et jette sur notre époque un regard lucide, résolument moderne.
Victoria et Les Staveney, traduit de l'anglais par Philippe Giraudon, Flammarion, 2010

Lectures

 Au cours d'un bal, Werther tombe passionnément amoureux de Charlotte, mais elle est fiancée à Albert, son meilleur ami... Déchiré entre son sens de l'honneur et cet amour impossible, le jeune homme est en proie à de terribles tourments dont seule la mort pourra le délivrer.
Un texte fondateur du romantisme allemand, un manifeste exalté de la jeunesse et une histoire d'amour hors du commun.


Lectures


Ou l'histoire d'une régulation sentimentale. Édouard et Charlotte sont riches, ils mènent en un vaste domaine une existence raisonnée qui tend à la conservation de leur bonheur. Sur le désir d'Édouard, ils dérogent à leurs principes en accueillant son ami, le Capitaine, homme aux talents inemployés. S'interrogeant sur les affinités électives chères aux sciences naturelles, le trio s'en applique certains principes ; devenus A, B et C, ils se convainquent de la nécessité d'un D. Or, la nièce de Charlotte, Odile, s'étiole en pension. Goethe déclara avoir voulu "au sujet d'un conflit moral […] ramener à ses origines spirituelles une parabole chimique", la raison et la pensée portant la marque d'une "nécessité obscure et passionnée". La démonstration d'une telle fatalité s'appuie sur le rigoureux canevas du récit. Ses éléments, par-delà l'analyse systématique de l'évolution des inclinations des personnages, obéissent à de subtiles interrelations. Ainsi les transformations du paysage déterminées par les travaux d'aménagement du domaine soulignent-elles des processus qui modèlent les personnages là même où ils pensent agir sur le monde. --Bertrand Gosselin